Comprendre la méningococcie – Guide à l’intention des parents

(EN) De nos jours, nous sommes littéralement bombardés d’information en matière de santé. Il peut parfois être difficile d’identifier les bonnes sources d’informations à consulter pour veiller à la santé de ses proches. La méningococcie est une maladie complexe que les parents peuvent avoir du mal à comprendre. Elle est causée par des bactéries pouvant entraîner des infections graves qui mettent parfois la vie en danger. La mieux connue est la méningite. Lisez ce qui suit pour distinguer le vrai du faux, et pour en savoir davantage sur la maladie et les façons de protéger votre famille.

Il n’existe qu’un type de méningite. FAUX – La méningite peut revêtir l’une des trois formes suivantes : virale, fongique ou bactérienne. La méningite bactérienne est imprévisible, peut évoluer rapidement et commande des soins médicaux immédiats. La méningococcie est causée par la bactérie Neisseria meningitidis, dont les souches A, B, C, W et Y sont responsables de la majorité des cas. La méningite d’origine bactérienne est la plus répandue au Canada.

La méningococcie se manifeste sous forme de symptômes qui ressemblent à la grippe.VRAI – Les symptômes les plus courants rappellent ceux de la grippe : fièvre, maux de tête, raideurs à la nuque et vomissements. Ainsi, la méningite bactérienne peut parfois échapper au diagnostic. « Il est vital d’être informé au sujet des symptômes de la méningococcie, qui peuvent évoluer rapidement et dont les conséquences sont souvent dévastatrices », déclare le Dr. Ron Gold, Conseiller senior, Santé, membre du Conseil d’administration de la Fondation canadienne de recherche sur la méningite « La meilleure protection contre la méningite est la vaccination. Consultez votre médecin au sujet des maladies évitables par la vaccination. »

Un seul vaccin protège contre toutes les souches en cause dans la méningococcie. FAUX – Les vaccins offerts jusqu’à maintenant ne protégeaient que contre les souches A, C, W et Y; il n’existait encore aucun vaccin contre la souche B. Or, cette souche est responsable de 80 pour cent des cas de méningococcie chez les nourrissons. Les parents canadiens peuvent consulter leur médecin au sujet de Bexsero, le seul vaccin à offrir une protection contre la méningite causée par le méningocoque du sérogroupe B.

http://www.leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s