Les travailleurs veulent interdire les serviettes dangereuses


(EN) Les travailleurs des secteurs industriels dénoncent la contamination des serviettes d’atelier qui sont lavées en buanderie et réutilisées. Selon ces derniers, ces serviettes posent un risque inutile pour la santé d’autant plus qu’il existe maintenant des solutions alternatives plus sécuritaires.

Les résultats d’une récente étude réalisée auprès d’ouvriers du secteur manufacturier démontrent que près de quatre travailleurs sur cinq désirent éliminer les serviettes d’atelier lavées en buanderie de leur environnement de travail si le processus de lavage utilisé ne peut éliminer complètement les matériaux dangereux comme le plomb et le cadmium.

Réalisé aux États-Unis par Harris Interactive pour Kimberly-Clark Professional, le sondage en ligne ciblait les employés des zones de production qui utilisent des serviettes d’atelier tous les jours dans des industries comme l’automobile, l’aviation, l’imprimerie, la transformation des aliments et des boissons, ainsi que les métaux et la fabrication d’équipement. Le problème se résume à ceci : les serviettes d’atelier sont utilisées dans les industries de fabrication pour essuyer les appareils, la machinerie, les pièces et l’équipement, et elles sont ensuite lavées dans des buanderies industrielles afin d’être réutilisées. Les serviettes sont livrées par les buanderies, utilisées par les travailleurs, et recueillies en fin de journée. Elles sont ensuite lavées et livrées de nouveau à d’autres entreprises. Toutefois, le processus de lavage ne réussit pas toujours à éliminer tous les contaminants comme les résidus de métaux, la graisse et l’huile. Les serviettes d’atelier lavées dans les buanderies peuvent poser un risque pour la santé des travailleurs lorsque les résidus de métaux qu’elles contiennent sont transférés sur leur peau quand ils touchent ou essuient leur visage, et peuvent ensuite être accidentellement ingérés.

Les travailleurs sont préoccupés par cette situation, et avec raison, car l’exposition à long terme aux métaux lourds est associée au cancer, aux problèmes de reproduction, à des maladies des reins, des poumons et de la peau, et à des dommages au système nerveux. Une récente analyse des serviettes d’atelier lavées dans des buanderies réalisée par Gradient, une firme américaine de consultants en sciences du risque et de l’environnement, a démontré que toutes les serviettes testées contenaient des résidus de métaux lourds.

Selon le sondage de Harris Interactive, 44 % des travailleurs ne sont pas conscients des dangers que représentent les serviettes d’atelier lavées dans des buanderies. Plus d’un travailleur sur trois a admis avoir emporté de telles serviettes à la maison, et 18 % des travailleurs les utilisent pour leur hygiène personnelle et pour les premiers soins.

« Le sondage démontre le besoin urgent d’éduquer les travailleurs des secteurs manufacturiers au sujet des dangers associés à l’utilisation de serviettes d’atelier lavées dans les buanderies », indique Tim Reader, qui est chercheur scientifique chez Kimberly-Clark Professional.

Ce que les travailleurs peuvent faire

Selon le sondage, si les travailleurs connaissaient les risques, bon nombre d’entre eux :

• demanderaient une alternative plus sécuritaire. Près de quatre ouvriers sur cinq estiment que les serviettes d’atelier devraient être interdites si elles contiennent encore des matériaux dangereux après le lavage.

• prendraient de plus grandes précautions pour assurer leur sécurité. Environ 69 % des travailleurs ne lavent pas leurs mains après avoir utilisé une serviette d’atelier.

• discuteraient du problème avec le directeur de la sécurité, l’employeur ou le représentant syndical. Environ 71 % des ouvriers estiment que l’employeur est responsable de les renseigner à ce sujet.

Ce que votre entreprise peut faire

Selon M. Reader, il existe des solutions plus sécuritaires aux serviettes d’atelier, comme les essuie-tout WypAll qui sont maintenant utilisés dans plusieurs ateliers et usines.

Pour en savoir davantage sur ce sujet, consultez le site http://www.TheDirtOnShopTowels.com (site en anglais uniquement), composez le 888 346-4652, ou suivez le @KCProf_NA sur Twitter.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s