Le Mois de la littératie financière : l’occasion de renforcer vos compétences

(EN) Vous ne serez peut-être pas surpris d’apprendre que la moitié des Canadiens n’ont aucun budget familial. Cependant, vous serez peut-être étonné d’apprendre que, selon Statistique Canada, le ratio d’endettement des ménages est passé, en 1990, de 93 % du revenu annuel à 163 % en 2014.

« Des niveaux d’endettement plus élevés et des taux d’épargne plus faibles démontrent que de beaucoup de gens ont besoin d’aide pour améliorer leurs compétences en gestion financière, a déclaré Jane Rooney, la première chef du développement de la littératie financière au Canada. La littératie financière peut constituer une force du marché positive et puissante, car des consommateurs instruits sur le plan financier contribuent à l’édification d’une économie solide et stable. C’est pourquoi, chaque novembre, durant le Mois de la littératie financière (MLF), les organisations des secteurs privé, public et sans but lucratif, d’un bout à l’autre du pays, présentent des activités et des événements pour aider les Canadiens à acquérir des compétences en matière financière, entre autres pour gérer leurs économies, planifier leur retraite et réduire la dette de leur ménage. »

Une étude menée par l’Agence de la consommation en matière financière du Canada révèle que les personnes qui ont suivi l’atelier « Finances personnelles : notions de base », élaboré par l’Agence et le Fonds pour l’éducation des investisseurs, réussissent mieux à atteindre leurs objectifs financiers et à faire le suivi de leurs renseignements financiers.

« Les programmes de littératie financière font toute une différence, et mon rôle est d’aider les Canadiens à trouver des ressources pour améliorer leurs connaissances, leurs compétences et la confiance nécessaires pour prendre des décisions financières responsables », a ajouté Mme Rooney.

À titre de chef du développement de la littératie financière, Mme Rooney dirige l’élaboration d’une stratégie nationale pour la littératie financière avec la participation du grand public et des secteurs privé, public et sans but lucratif; le tout sera publié en 2015.

Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, y compris un calendrier des événements liés à la littératie financière, visitez le site Web du MLF à sinformercestpayant.gc.ca/mlf.

http://www.leditionnouvelles.com

Comment protéger efficacement vos droits bancaires

(EN) Au Canada, vous avez le droit d’ouvrir un compte bancaire personnel dans une institution financière sous réglementation fédérale même si vous n’avez pas d’argent à y déposer. Vous avez le droit à un compte à frais modiques ou, dans certains cas, à un compte sans frais. Tout ce dont vous avez besoin, ce sont des pièces d’identité acceptables.

Si vous déposez un chèque tiré sur un compte dans une succursale au Canada, vous pouvez retirer jusqu’à 100 $ en espèces immédiatement, sous certaines réserves. Vous avez également le droit d’encaisser gratuitement un chèque du gouvernement du Canada dans toute succursale bancaire au Canada, même s’il ne s’agit pas de la vôtre.

Posez des questions à votre institution financière sur les modalités et les frais associés à votre compte ainsi que sur le nombre de transactions autorisées par mois. Apprenez-en plus au sujet de vos droits et de vos responsabilités bancaires, et de ce que vous pouvez faire si vous croyez que vos droits ne sont pas respectés à sinformercestpayant.gc.ca.

http://www.leditionnouvelles.com

Huit conseils pour une utilisation plus sécuritaire des services bancaires mobiles et en ligne

(EN) Les nouvelles technologies rendent les services bancaires et le magasinage plus pratiques, mais exposent également la population canadienne à des menaces en matière de cybersécurité. Les ordinateurs personnels, les tablettes, les téléphones intelligents et les cartes de crédit et de débit peuvent être la cible de criminels qui emploient des tactiques complexes pour voler vos renseignements personnels.

Vous pouvez effectuer des achats et utiliser les services bancaires en ligne de manière plus sûre en suivant les conseils de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada.

– Préservez la confidentialité de votre NIP. Ne le révélez à personne, même à un membre de votre famille, et ne l’inscrivez pas sur votre carte ou sur quoi que ce soit d’autre dans votre portefeuille.

– Prenez garde aux gens qui pourraient vous regarder par-dessus votre épaule entrer votre NIP lorsque vous utilisez votre carte de débit ou de crédit au guichet automatique ou au terminal d’un commerçant.

– Si vous soupçonnez quelqu’un de connaître votre NIP, changez-le immédiatement et communiquez avec votre institution financière.

– Pour les services bancaires en ligne, choisissez des mots de passe sûrs comportant une combinaison de chiffres, de lettres et de caractères spéciaux. N’utilisez pas de mots de passe qui peuvent être devinés ou trouvés facilement, comme votre nom, celui de votre animal de compagnie, de vos parents ou de vos enfants, votre numéro de téléphone, votre date de naissance, votre numéro d’assurance sociale ou votre adresse. N’employez pas le même mot de passe pour une multitude de comptes et changez votre mot de passe régulièrement.

– Lorsque vous effectuez des achats en ligne, ne laissez pas votre ordinateur ou d’autres appareils électroniques enregistrer votre mot de passe.

– Pour les services bancaires en ligne, vérifiez toujours que l’icône de cadenas est affichée dans la barre d’adresse et que l’adresse débute par « https » afin de vous assurer d’avoir une connexion sécurisée. De plus, utilisez des réseaux sécurisés et privés — les réseaux publics WiFi sont souvent plus vulnérables au piratage informatique et à la surveillance que votre réseau à la maison.

– Avant de vous inscrire à un service de regroupement de comptes qui affiche tous vos renseignements financiers au même endroit, vérifiez les modalités de vos comptes bancaires pour vous assurer que vous n’annulez pas les garanties de sécurité.

Vous trouverez plus de renseignements sur les NIP sûrs et la sécurité en ligne sur le site Web de l’ACFC à sinformercestpayant.gc.ca.

Si vous êtes victime de cyberfraude, communiquez avec vos institutions financières et avec toute entreprise où vos comptes ont été compromis, et portez plainte à la police locale. La plupart des institutions financières au Canada vous rembourseront pour vos transactions non autorisées pourvu que vous ayez gardé vos renseignements personnels confidentiels.

http://www.leditionnouvelles.com

Utilisation de votre carte de crédit à l’étranger : points à prendre en considération

(EN) Lorsque vous utilisez votre carte de crédit à l’extérieur du Canada, vous avez souvent le choix de payer en devises canadiennes ou en devises locales au point de vente. Pour prendre une décision, vous devez savoir le taux que votre compagnie de carte de crédit vous facturera pour l’échange des devises afin de le comparer au taux qui vous est offert à l’étranger.

Avant de quitter la maison, vérifiez les frais de conversion en devises étrangères de votre compagnie de carte de crédit (différents du taux de change) et les frais connexes. Vous trouverez ces renseignements dans l’encadré informatif de votre convention de carte de crédit que vous avez reçue par la poste avec votre carte de crédit.

Vous pouvez en apprendre plus au sujet des conventions de carte de crédit et de vos droits et responsabilités lorsque vous utilisez une carte de crédit à sinformercestpayant.gc.ca.

http://www.leditionnouvelles.com

Détruisons les mythes au sujet de l’eczéma

(EN) – Les démangeaisons causées par l’eczéma peuvent, pour certains d’entre nous, avoir des répercussions sur tous les aspects de la vie.

Novembre est le mois de la sensibilisation à l’eczéma et, dans un effort pour sensibiliser la population, la Société canadienne d’eczéma (SCE) a dressé une liste de mythes et de faits entourant cette maladie, afin que nous puissions mieux la comprendre:

Mythe : L’eczéma est contagieux.

Fait : Faux! L’eczéma n’est pas contagieux. Il peut être causé par un certain nombre de facteurs, y compris les allergies, la génétique et le contact de la peau avec des produits irritants, mais il ne peut être transmis par un simple contact entre deux personnes.

Mythe : Les bains sont mauvais pour l’eczéma, et ils peuvent aggraver l’état de la peau en l’asséchant..

Fait : Les bains jouent un rôle essentiel dans la gestion de l’eczéma. La meilleure façon de traiter la peau sèche consiste à la réhydrater en prenant des bains d’eau tiède quotidiens de courte durée, et en utilisant un nettoyant doux. Ces bains devraient toujours être suivis de l’application d’une crème hydratante sur tout le corps. Cette dernière étape est essentielle, car sans elle tout le corps se trouvera asséché.

Mythe : Les stéroïdes topiques et certains autres traitements prescrits sont dangereux; ils devraient être évités.

Fait : Les stéroïdes topiques et les autres traitements prescrits constituent un remède sûr et efficace contre l’eczéma, s’ils sont utilisés de façon appropriée, et sous la supervision d’un médecin. Des effets indésirables potentiels, comme l’amincissement de la peau, peuvent être ressentis si les préparations topiques à base de stéroïdes sont utilisées de manière excessive.. Il est important de bien suivre les conseils du médecin.

Mythe : L’eczéma est causé par les produits laitiers ou par d’autres aliments.

Fait : Il est vrai que les allergies alimentaires sont plus fréquemment observées chez les personnes souffrant d’eczéma; cependant, il ne faut pas présumer que les allergies alimentaires seraient l’une des principales causes de son apparition. Les personnes atteintes d’eczéma ne souffrent pas nécessairement d’allergies alimentaires, et il est possible que l’alimentation ne soit pas la cause directe d’une poussée d’eczéma. Consultez votre médecin pour en savoir davantage sur les façons de gérer les éléments déclencheurs de l’eczéma.

Mythe : L’eczéma peut être guéri.

Fait : Faux! Actuellement, il n’existe aucun remède contre l’eczéma. Il peut cependant être bien géré, à l’aide d’un traitement et d’un soutien adéquats. La bonne nouvelle, c’est que la communauté médicale continue à effectuer des recherches sur les causes et les façons optimales de traiter cette maladie.

Si vous êtes aux prises avec l’eczéma, la Société canadienne d’eczéma dispose d’un grand éventail de ressources. Des informations supplémentaires sont offertes en ligne à eczemahelp.ca/fr.

http://www.leditionnouvelles.com

Le Guide sur l’eczéma à l’intention des écoles et des garderies: un outil précieux

(EN) – La rentrée scolaire peut être une période stressante pour les parents et les enfants, mais pour les personnes atteintes d’eczéma, elle peut être encore plus difficile.

On estime que 17 % des enfants souffrent d’eczéma, une maladie chronique de la peau qui se caractérise par une peau rougie et irritée qui démange. Les effets de la maladie peuvent être de légers à graves. Les symptômes physiques peuvent être très douloureux et avoir une incidence importante sur la vie d’une personne.

Novembre est le mois de la sensibilisation à l’eczéma, et la Société canadienne d’eczéma (SCE) aide les parents dont les jeunes enfants sont touchés par cette maladie frustrante en distribuant son Guide sur l’eczéma à l’intention des écoles et des garderies.

« L’école peut s’avérer un milieu difficile pour les enfants atteints d’eczéma», explique Amanda Cresswell-Mellville, directrice administrative de la Société canadienne d’eczéma. «Les parents doivent travailler en étroite collaboration avec les enseignants et le personnel de la garderie pour s’assurer que l’on s’occupe bien de la peau de leur enfant, et qu’il ne soit pas exposé à des éléments déclencheurs néfastes. Surtout, l’enseignant doit être en mesure de comprendre certains comportements de l’enfant associés à l’eczéma (grattage, frustration et inattention éventuelle). Les enseignants, les parents et le personnel des garderies peuvent se partager notre guide, qui suggère des façons de gérer l’eczéma d’un enfant quand celui-ci se trouve à l’extérieur de chez lui. »

L’eczéma peut changer l’apparence d’un enfant, ce qui peut être extrêmement stressant en milieu scolaire. Il peut se sentir gêné de montrer sa peau, et éviter les activités qui l’exposeraient à l’intimidation ou aux taquineries de ses camarades.

« Le Guide sur l’eczéma à l’intention des écoles et des garderies est une ressource complète et concise que les parents devraient partager avec les enseignants afin d’attirer leur attention sur les effets de l’eczéma sur la vie d’un enfant, et sur les soins particuliers à lui prodiguer au cours d’une journée d’école», explique Kimberly Wilkinson, enseignante au primaire. «Le guide offre également des conseils pratiques et des stratégies pour mieux soutenir les élèves dans l’environnement d’apprentissage, tout en rappelant l’importance de favoriser une classe inclusive. »

Le guide et ses conseils peuvent être téléchargés à eczemahelp.ca/fr.

http://www.leditionnouvelles.com

La fondation d’une famille : une période pleine de hauts et de bas

(EN) Imaginez que vous avez pris la décision majeure d’avoir un enfant. Vous parlez de vos intentions à votre famille et à vos amis et votre cœur s’exalte chaque fois que vous passez devant un magasin pour bébés. Mais le temps passe et votre couple n’attend toujours pas d’heureux événement. Vous ressentez le fait qu’on vous pose des questions à ce sujet. La tristesse s’installe et c’est ce sentiment qui vous pénètre quand vous longez les vitrines qui autrefois vous faisaient sourire.

Pour 17 % des Canadiens souffrant de problèmes d’infertilité,1 ce cauchemar est bien réel et la route de la conception est semée d’écueils : financiers, psychologiques et émotionnels.

Quand est-il temps de passer des rapports sexuels naturels à des traitements assistés en clinique, et y a-t-il des solutions intermédiaires? Dans une étude récente, réalisée auprès de Canadiens et de Canadiennes âgés de 30 à 44 ans essayant d’avoir un enfant depuis au moins un an, trois quarts des répondants ont déclaré qu’ils seraient prêts à utiliser une méthode d’aide à la conception à domicile, disponible sans ordonnance.2

« La fondation d’une famille est une étape importante dans la vie d’un couple et l’impact d’un échec peut être dévastateur, déclare le Dr Michael Pelekanos, MD, obstétricien-gynécologue. En tant que professionnels de la santé, nous souhaitons que nos patients se sentent soutenus dans leurs efforts, qu’ils soient au début de leur quête ou au stade d’envisager des traitements en clinique. Le Stork® est une aide à la conception qui associe l’insémination par cape cervicale à une technologie innovante, afin de faire le pont entre la conception naturelle et les traitements de reproduction assistée en clinique. »

L’insémination par cape cervicale enregistre des taux de succès entre 10 % et 20 %3 et convient bien aux couples souffrant de difficultés à concevoir fréquemment rencontrées, telles qu’un nombre insuffisant de spermatozoïdes, une faible motilité des spermatozoïdes, un environnement vaginal défavorable ou une infertilité inexpliquée.4

Un problème d’infertilité peut conduire les femmes à désespérer de jamais être mères. Elles évitent les magasins pour bébé et s’éloignent de leurs amis et de leur famille.

Le Stork® offre une option de premier recours innovante avant de passer à des traitements de reproduction assistée plus invasifs. Il est disponible dans les pharmacies Jean Coutu®, Uniprix® et Brunet®.

Pour plus d’informations, visitez http://www.storkconception.ca.

Sources:

1 Gouvernement du Canada. Fertilité. http://canadiensensante.gc.ca/health-sante/pregnancy-grossesse/fert-fra.php. Date d’accès juin 2014.

2 Étude Leger sur l’infertilité. Réalisée en 2014 sur des hommes et des femmes entre 30 et 44 ans essayant de concevoir depuis au moins un an. Parrainée par Rinovum Women’s Health.

3 Flierman, Hendrikus, et al. A Prospective, randomized, cross-over comparison of two methods of artificial insemination by donor on the incidence of conception: Intracervical insemination by straw versus cervical cap. Human Reproduction, Vol. 12, n° 9 1945-1948, 1997.

4 Bergquist, C.A., et al. Artificial insemination with fresh donor semen using the cervical cap technique: a review of 278 cases. Obstet Gynecol. août 1982;60(2):195-9.

http://www.leditionnouvelles.com(EN) Imaginez que vous avez pris la décision majeure d’avoir un enfant. Vous parlez de vos intentions à votre famille et à vos amis et votre cœur s’exalte chaque fois que vous passez devant un magasin pour bébés. Mais le temps passe et votre couple n’attend toujours pas d’heureux événement. Vous ressentez le fait qu’on vous pose des questions à ce sujet. La tristesse s’installe et c’est ce sentiment qui vous pénètre quand vous longez les vitrines qui autrefois vous faisaient sourire.

Pour 17 % des Canadiens souffrant de problèmes d’infertilité,1 ce cauchemar est bien réel et la route de la conception est semée d’écueils : financiers, psychologiques et émotionnels.

Quand est-il temps de passer des rapports sexuels naturels à des traitements assistés en clinique, et y a-t-il des solutions intermédiaires? Dans une étude récente, réalisée auprès de Canadiens et de Canadiennes âgés de 30 à 44 ans essayant d’avoir un enfant depuis au moins un an, trois quarts des répondants ont déclaré qu’ils seraient prêts à utiliser une méthode d’aide à la conception à domicile, disponible sans ordonnance.2

« La fondation d’une famille est une étape importante dans la vie d’un couple et l’impact d’un échec peut être dévastateur, déclare le Dr Michael Pelekanos, MD, obstétricien-gynécologue. En tant que professionnels de la santé, nous souhaitons que nos patients se sentent soutenus dans leurs efforts, qu’ils soient au début de leur quête ou au stade d’envisager des traitements en clinique. Le Stork® est une aide à la conception qui associe l’insémination par cape cervicale à une technologie innovante, afin de faire le pont entre la conception naturelle et les traitements de reproduction assistée en clinique. »

L’insémination par cape cervicale enregistre des taux de succès entre 10 % et 20 %3 et convient bien aux couples souffrant de difficultés à concevoir fréquemment rencontrées, telles qu’un nombre insuffisant de spermatozoïdes, une faible motilité des spermatozoïdes, un environnement vaginal défavorable ou une infertilité inexpliquée.4

Un problème d’infertilité peut conduire les femmes à désespérer de jamais être mères. Elles évitent les magasins pour bébé et s’éloignent de leurs amis et de leur famille.

Le Stork® offre une option de premier recours innovante avant de passer à des traitements de reproduction assistée plus invasifs. Il est disponible dans les pharmacies Jean Coutu®, Uniprix® et Brunet®.

Pour plus d’informations, visitez http://www.storkconception.ca.

Sources:

1 Gouvernement du Canada. Fertilité. http://canadiensensante.gc.ca/health-sante/pregnancy-grossesse/fert-fra.php. Date d’accès juin 2014.

2 Étude Leger sur l’infertilité. Réalisée en 2014 sur des hommes et des femmes entre 30 et 44 ans essayant de concevoir depuis au moins un an. Parrainée par Rinovum Women’s Health.

3 Flierman, Hendrikus, et al. A Prospective, randomized, cross-over comparison of two methods of artificial insemination by donor on the incidence of conception: Intracervical insemination by straw versus cervical cap. Human Reproduction, Vol. 12, n° 9 1945-1948, 1997.

4 Bergquist, C.A., et al. Artificial insemination with fresh donor semen using the cervical cap technique: a review of 278 cases. Obstet Gynecol. août 1982;60(2):195-9.

http://www.leditionnouvelles.com

La fondation d’une famille : une étape heureuse ou un lourd fardeau financier?

(EN) Pour de nombreux Canadiens, avoir un enfant est un rêve devenu réalité. Que faire cependant en cas d’infertilité? Pour 17 % des Canadiens souffrant de ce problème, la route de la conception est semée d’écueils.1

Une étude récente, réalisée auprès de Canadiens et Canadiennes âgés de 30 à 44 ans essayant d’avoir un enfant depuis au moins un an, révèle qu’une difficulté à concevoir affecte négativement de nombreux aspects de la vie au-delà de celui de la chambre à coucher, au point qu’un répondant sur quatre dit qu’il parle rarement d’autre chose.2 Un tiers des répondants ajoutent que leur couple se dispute davantage depuis leur problème d’infertilité.2

Qu’est-ce qui provoque ces disputes? Vingt pour cent des répondants affirment que le coût financier des traitements contre l’infertilité est le sujet de leurs désaccords.2 Et ce n’est pas étonnant, quand on sait combien ce coût est élevé. La FIV, par exemple, revient à entre 8 000 $ et 14 500 $ par traitement, une somme que seulement 15 % des Canadiens dans cette situation ont à leur disposition.3

Combien les Canadiens sont-ils prêts à investir dans des traitements contre l’infertilité? L’étude indique que :2

• 22 % des répondants seraient prêts à investir entre 0 $ et 1 000 $;

• 33 % des répondants seraient prêts à investir entre 1 000 $ et 10 000 $;

• 24 % des répondants seraient prêts à investir plus de 10 000 $;

« La fondation d’une famille peut être coûteuse et, alors que le nombre de Canadiens ayant des difficultés à concevoir s’accroît, de plus en plus de personnes se tournent vers la reproduction humaine assistée, explique Dr Michael Pelekanos, MD, obstétricien-gynécologue. Des solutions naturelles comme le Stork peuvent être envisagées avant de tenter des traitements coûteux en clinique. »

Aide à la conception, le Stork® associe l’insémination par cape cervicale à une technologie innovante afin de faire le pont entre la conception naturelle et les traitements de reproduction assistée en clinique.

L’insémination par cape cervicale enregistre des taux de succès entre 10 et 20 %4 et convient bien aux couples souffrant de difficultés à concevoir, telles qu’un nombre insuffisant de spermatozoïdes, une faible motilité des spermatozoïdes, un environnement vaginal défavorable ou une infertilité inexpliquée.5

Le Stork® offre une solution de premier recours innovante avant de passer à des traitements de reproduction assistée plus invasifs. Il est disponible dans les pharmacies Jean Coutu®, Uniprix® et Brunet®.

Pour plus d’informations, visitez http://www.storkconception.ca.

Sources:

1 Gouvernement du Canada. Fertilité. http://healthycanadians.gc.ca/health-sante/pregnancy-grossesse/fert-eng.php. Date d’accès juin 2014.

2 Étude Leger sur l’infertilité. Réalisée en 2014 sur des hommes et des femmes entre 30 et 44 ans essayant de concevoir depuis au moins un an. Parrainée par Rinovum Women’s Health.

3 Infertility Awareness Association of Canada. Fertility Facts. http://stream1.newswire.ca/media/2014/05/22/20140522_C9320_DOC_EN_40600.pdf. Date d’accès juin 2014.

4 Flierman, Hendrikus, et al. A Prospective, randomized, cross-over comparison of two methods of artificial insemination by donor on the incidence of conception: Intracervical insemination by straw versus cervical cap. Human Reproduction, Vol. 12, n° 9 1945-1948, 1997.

5 Bergquist, C.A., et al. Artificial insemination with fresh donor semen using the cervical cap technique: a review of 278 cases. Obstet Gynecol. Août 1982;60(2):195-9.

http://www.leditionnouvelles.com

Petits secrets pour une parfaite soirée du temps des Fêtes

(EN) Vous voulez organiser la soirée du temps des Fêtes la plus mémorable qui soit? Martin Patenaude, chef exécutif pour Provigo Le MarchéMC et la marque le Choix du PrésidentMD, vous offre ses meilleurs trucs pour que votre soirée du temps des Fêtes soit un franc succès.

Buffet ou souper à table?

Si vous recevez six invités ou plus pour le souper, un menu de style buffet est tout indiqué. Les soupers à table devraient être réservés aux soirées de trois à six convives.

Choisir le bon nombre de services

Le menu du souper peut être composé de trois à six services, selon le temps que vous souhaitez consacrer à la préparation. Un menu de trois services comprend une entrée, un plat principal et un dessert. Un menu de quatre services comprend généralement une entrée, un plat de pâtes ou de poisson, un plat de viande et un dessert. Un menu de cinq services comprend une entrée, un plat de pâtes, un plat de poisson, un plat de viande et un dessert.

Au menu

Pour épater la galerie, servez des plats inusités pour une soirée du temps des Fêtes. Si vous voulez une entrée facile à préparer, essayez les nouveaux Rouleaux de printemps au burger au fromage PCMD. Cette version revisitée du classique festif est faite de bœuf savoureux, de fromage, de cornichons, de ketchup et de moutarde, le tout enrobé d’une pâte croustillante. Assurez-vous de préparer des cocktails avant l’arrivée de vos convives, ils pourront ainsi les déguster dès leur arrivée.

Animez la soirée

La meilleure façon de garder vos invités occupés pendant que vous préparez le souper consiste à créer une table de cocktails et de hors-d’œuvre. Ouvrez également quelques bouteilles de vin et placez-les sur la table en prenant soin de mettre le vin blanc au frais dans un seau à glace.

Décor

Dans le cas des soupers de style buffet, prévoyez un endroit où vous servirez les plats à vos invités pour créer une ambiance plus intime. Vous aurez du même coup l’occasion de répondre aux questions concernant les plats servis. Placez devant chacun un carton qui en indique le nom.

Visitez pc.ca afin d’obtenir d’autres conseils pour recevoir durant les Fêtes.

http://www.leditionnouvelles.com

Préparer un festin des Fêtes en restant zen

(EN) Le temps des Fêtes est une belle période de l’année pour célébrer la vie, la famille et les plaisirs de la table. Toutefois, la préparation du festin peut s’avérer stressante pour plusieurs.

Martin Patenaude, chef exécutif pour Provigo Le MarchéMC la marque le Choix du PrésidentMD, nous rappelle que la meilleure approche reste la simplicité. On peut planifier et préparer un menu parfait en seulement quelques étapes faciles.

1. Planifiez pour des petits groupes. Nourrir 25 personnes, c’est le travail d’un traiteur. Par contre, préparer un repas pour huit à dix personnes est à la portée de tous.

2. Créez un menu simple. Par exemple, résistez à la tentation de préparer une foule de plats d’accompagnement; la plupart des invités seront comblés par deux ou trois choix.

3. Simplifiez-vous la vie. De la sauce aux canneberges ou des desserts achetés en magasin s’avéreront tout aussi savoureux que s’ils avaient été faits maison.

4. Préparez-en le plus possible à l’avance. Non seulement réduirez-vous votre niveau de stress, mais vous pourrez aussi passer davantage de temps de qualité avec votre famille et vos amis.

5. Angoissé à l’idée de préparer une dinde? La Dinde semi-désossée Facile à découperMC PCMD avec farce aux canneberges vient avec une sauce facile à préparer et ne contient plus d’os à part les pilons. C’est le secret d’une présentation sans tracas!

Visitez pc.ca afin d’obtenir d’autres conseils pour recevoir durant les Fêtes.

http://www.leditionnouvelles.com