Cinq conseils pour gérer vos flux de trésorerie

(EN) « L’argent est roi » est une expression bien connue dans le monde des affaires. Mais étonnamment, peu d’entrepreneurs s’emploient à gérer leurs flux de trésorerie de manière à éviter de se retrouver à sec et dans l’impossibilité de payer les factures.

« L’une des principales causes de faillite d’entreprise est une piètre gestion des flux de trésorerie », affirme Susan Rohac, première vice-présidente, Financement et Consultation, à la Banque de développement du Canada (BDC). La bonne nouvelle, c’est qu’on peut facilement améliorer la gestion des flux de trésorerie en quelques étapes simples. « La maîtrise de vos flux de trésorerie vous permet de vous préparer aux périodes de ralentissement, de planifier votre financement et d’avoir l’esprit en paix », ajoute Mme Rohac.

Voici cinq étapes à suivre pour mieux maîtriser vos flux de trésorerie.

Analysez votre rentabilité. Assurez-vous d’abord que votre entreprise fait des profits raisonnables. La meilleure gestion des flux de trésorerie ne vous sera d’aucune utilité si les fondamentaux de votre entreprise ne sont pas sur de bons rails.

Analysez chaque produit et service séparément pour voir si chacun contribue à votre rentabilité. Assurez-vous que le prix de vos produits est juste et employez-vous à éliminer les inefficacités. Plutôt que de simplement traquer les ventes, traquez les ventes rentables.

En 2007, Mike Whittaker, propriétaire de Bonté Foods, a appris à la dure les conséquences d’une piètre gestion des flux de trésorerie lorsqu’il a fait face à d’importants dépassements de coûts dans deux projets d’envergure.

L’entreprise a dû réagir rapidement pour rétablir sa trésorerie. Elle a analysé sa rentabilité et s’est rendu compte qu’elle devait augmenter ses prix afin de mieux tenir compte des coûts. Bonté s’est aussi débarrassée de gammes de produits à faible marge, et a lancé une campagne d’efficacité tout en resserrant la gestion des flux de trésorerie.

Les changements ont eu un effet impressionnant. Les ventes de la division des viandes de Bonté ont augmenté de 36 % depuis 2009, tandis que le bénéfice brut de l’entreprise a grimpé de presque 6 %. « Nous avons appris à surveiller très attentivement notre encaisse, indique M. Whittaker. Il faut toujours avoir une longueur d’avance dans la gestion des flux de trésorerie. »

Préparez des prévisions de trésorerie. Préparez ensuite des prévisions de vos flux de trésorerie pour l’exercice à venir. Ce sera votre système d’avertissement rapide en cas de pépin. Utilisez un chiffrier Excel ou un logiciel comptable pour écrire les entrées et les sorties de fonds mensuelles escomptées, y compris les gros achats prévus.

Servez-vous de cette projection pour prévoir les périodes de ralentissement et planifier votre intervention. « Durant l’année, vérifiez régulièrement – une fois par semaine ou par mois – votre situation de trésorerie réelle par rapport à vos prévisions pour voir où vous en êtes, et réagissez promptement à tout écart », conseille Mme Rohac.

Financez les achats importants plutôt que d’assécher votre fonds de roulement. L’une des erreurs les plus courantes consiste à payer l’acquisition d’actifs à long terme à même les liquidités plutôt que d’obtenir du financement. Même si vous pensez être en moyens, vous pourriez subitement vous retrouver à court d’argent si vous faites face à un soudain manque à gagner ou à une croissance rapide.

Servez-vous de vos prévisions pour établir vos besoins de financement à l’avance et non pas en pleine crise, quand les banquiers pourraient être réticents à prêter. Mme Rohac recommande également d’opter pour un financement dont le remboursement correspond à la durée de vie utile de l’acquisition.

Accélérez les entrées de fonds. Le fait d’accélérer les entrées de fonds peut vous faire économiser des frais sur votre marge de crédit. Quelques conseils : envoyez vos factures plus rapidement, demandez aux clients de payer par voie électronique et imposez des intérêts aux clients qui paient en retard.

Obtenez des fonds rapidement en cas de besoin. Vous manquez soudainement de liquidités? Vous pouvez réunir des fonds rapidement par divers moyens : adressez-vous à votre banque, faites l’inventaire de vos stocks et de vos actifs pour voir ce que vous pourriez liquider, même avec rabais, demandez à vos fournisseurs ou à votre locateur plus de temps pour payer vos factures, offrez un rabais substantiel à vos clients pour susciter des ventes rapides.

Bien des entreprises négligent la gestion des flux de trésorerie : sondage

Susan Rohac de BDC fait remarquer qu’un grand nombre d’entrepreneurs considèrent la gestion financière comme un défi de taille, le deuxième en importance après le marketing et les ventes. Les résultats d’un sondage BDC réalisé cette année confirment cette observation :

82 % des entrepreneurs indiquent gérer eux-mêmes les flux de trésorerie et le financement au sein de leur entreprise.

Cependant, de nombreux entrepreneurs ne prennent pas les mesures élémentaires pour contrôler leurs finances. Près de la moitié disent ne pas préparer de prévisions de trésorerie et ne pas les comparer avec les chiffres réels – une méthode de gestion financière pourtant élémentaire.

http://www.leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s