Soyez rassurés : les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance de l’Ontario sont réglementés

(EN) La sécurité de votre enfant d’âge préscolaire vous inquiète-t-elle lorsque vous ne pouvez pas être là?

Selon une récente étude commandée par l’Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance (OEPE), 70 pour cent des parents disent qu’ils comptent sur l’éducatrice pour assurer la sécurité de leur enfant et que les qualités les plus recherchées chez une éducatrice sont, haut sur la liste, la formation, l’éducation et la réglementation.

Cette étude a révélé que 87 pour cent des parents sont d’accord pour dire que la profession d’éducatrice et d’éducateur de la petite enfance devrait être réglementée. La majorité des répondants (66 pour cent) veulent savoir qu’ils confient leur enfant aux soins de personnes qui sont responsables de leurs actes. Et 78 pour cent des répondants estiment que la formation et l’éducation d’une éducatrice sont importantes.

« Ce n’est que depuis quelques années que les parents ont la tranquillité d’esprit de savoir que l’éducatrice d’un jeune enfant est une professionnelle inscrite qui doit répondre de ses actes, et à l’heure actuelle, cette situation existe seulement en Ontario », affirme Sue Corke, registrateure et chef de la direction de l’OEPE.

« C’est exactement notre raison d’être : l’OEPE est chargé de veiller à ce que les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance inscrits, ou EPEI, exercent leur profession en respectant les normes éthiques et professionnelles établies et à ce qu’ils soient tenus responsables de leurs actes », poursuit Mme Corke.

Lisa Bodnar, mère d’un petit garçon de deux ans en garderie, est d’accord avec bien des parents. « Je suis très réconfortée de savoir que je confie le soin de mon fils à une professionnelle inscrite, dit-elle. Je sais qu’il reçoit une expérience d’apprentissage exceptionnelle conçue par une experte du développement des jeunes enfants et que cette personne est qualifiée et responsable de ses actes ».

L’OEPE n’est ni un établissement d’enseignement, ni un défenseur des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance. Il a pour fonction de protéger l’intérêt public et d’établir les exigences de l’inscription et les normes d’exercice auxquelles doivent satisfaire les personnes désireuses de faire leur entrée dans la profession. L’OEPE tient aussi un tableau de ses membres, et ce tableau est accessible au public.

Quatre-vingt-cinq pour cent des parents de l’Ontario affirment que l’éducation de la petite enfance devrait commencer avant la maternelle.

http://www.leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s