Comment les PME peuvent optimiser leurs communications par courriel

(EN) De plus en plus d’entreprises ont recours à l’envoi de communications par courriel de masse, qui permettent de rejoindre efficacement vos différents publics cibles, tout en maintenant une relation d’affaires avec eux.

« Les communications électroniques, notamment les infolettres et le simple courriel, se révèlent très avantageuses pour les petites et moyennes entreprises, principalement en raison de leurs faibles coûts et de la simple logistique d’opération », mentionne Treena Cooper, directrice des affaires légales chez Pages Jaunes, une entreprise canadienne de solutions marketing et médias numériques qui offre des solutions de marketing aux petites entreprises canadiennes. « Mais il faut savoir les utiliser adéquatement», ajoute Madame Cooper.

En effet, la rédaction de vos communications doit respecter certaines règles de base; compte tenu que votre lecteur recevra une énorme quantité de courriels au cours de la journée, le vôtre doit se démarquer du lot. Voici quelques conseils pour vous permettre de rentabiliser vos envois par courriel :

Communiquer du contenu pertinent. Il est essentiel que l’information soit à jour et de grande qualité pour maintenir l’intérêt du lecteur.

Demeurer précis. Il est inutile de prendre des détours; il faut aller droit au but. Le temps est une ressource précieuse, vos abonnés apprécieront votre capacité à résumer vos idées et à vous en tenir à l’essentiel.

Inviter les abonnés à agir. Le but ultime de votre message est d’inciter le lecteur à porter une action particulière (par exemple, consulter votre page Web). Il faut éviter de tout dévoiler et vous assurer d’attirer l’attention des abonnés et les inciter à poser un geste.

Limiter le nombre d’envois. Si vous bombardez vos abonnés de courriels, ils risquent de se désintéresser rapidement et de se désabonner. À l’opposé, si vous ne créez pas d’habitude en espaçant trop vos envois, vous risquez d’être oublié. Il faut trouver un juste équilibre.

Loi canadienne anti-pourriel

Le 1er juillet 2014, la Loi canadienne anti-pourriel est entrée en vigueur et a imposé des restrictions importantes à l’envoi de messages électroniques, incluant les courriels qui encouragent la participation à des activités commerciales. La Loi exige principalement que l’émetteur du courriel obtienne le consentement du récipiendaire avant de lui acheminer un message électronique commercial.

Il est impératif pour toutes les entreprises de se conformer à la Loi afin d’éviter les plaintes qui pourraient ouvrir la porte à des amendes salées. « La procédure pour obtenir le consentement ne nécessite pas obligatoirement une signature officielle; un consentement verbal obtenu lors d’un appel peut suffire dans certaines circonstances », ajoute Treena Cooper. « L’important est de s’assurer d’obtenir le consentement des récipiendaires avant d’effectuer un envoi de masse. »

Pour connaître les détails de la Loi, les exceptions et mesures à prendre, vous pouvez consulter le site officiel combattrelepourriel.gc.ca, ou encore visiter la section Ressources du Carrefour affaires Pages Jaunes au carrefouraffaires.pj.ca.

http://www.leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s