Le psoriasis rend la vie dure à un million de Canadiens

(EN) Brooks Harvey est bien placé pour comprendre comment le psoriasis, une affection de la peau causant des rougeurs et des squames accompagnées de démangeaisons1, bouleverse la vie du million de Canadiens qui en sont atteints.

« J’étais très jeune quand le diagnostic est tombé. Je n’avais que huit ans. En plus de subir tous les défis qu’un enfant doit relever en grandissant, j’étais aux prises avec une maladie incurable, explique-t-il. Pendant des années, je manquais de confiance et j’évitais certaines situations sociales pour cacher mon psoriasis. »

Mais Brooks a fini de se cacher. Il est maintenant président de l’Association canadienne des patients atteints de psoriasis (ACPP), un groupe de soutien pour les Canadiens qui vivent avec cette maladie cutanée. Il a su trouver le courage d’en parler publiquement.

Malheureusement, il n’est pas le seul à avoir mal vécu cette affection inflammatoire non contagieuse liée à une défaillance du système immunitaire.

Dans un important sondage international publié récemment, et auquel ont participé plus de 3 400 personnes atteintes de psoriasis1, dont des Canadiens, 22 % des patients ont affirmé que cette maladie a une incidence majeure sur leur quotidien3. En fait, il arrive que certains souffrent de complications plus sérieuses, comme une infection, une pneumonie ou une insuffisance cardiaque congestive. Jusqu’à 30 % des patients souffriront un jour de polyarthrite psoriasique, une complication qui, en plus des éruptions cutanées, cause de la douleur articulaire et de l’œdème, des symptômes semblables à ceux de la polyarthrite rhumatoïde.

Le même sondage révèle une réalité troublante : dans les 12 derniers mois, près de la moitié (47 %) des patients n’ont pas consulté de professionnel de la santé par rapport à leur affection2. Ce constat préoccupe le Dr Yves Poulin, dermatologue : « Il est important de voir son dermatologue régulièrement pour s’assurer de gérer son psoriasis le plus efficacement possible. De plus, de nouveaux traitements arrivent sur le marché, et ils peuvent contribuer à réduire les symptômes et la progression de la maladie. »

Venir en aide aux Canadiens atteints de psoriasis : voilà ce qui pousse Brooks Harvey et l’ACPP à continuer leur travail. « L’ACPP n’a qu’une raison d’être, c’est d’aider ces gens à mieux vivre. Nous sommes là pour ça », ajoute Brooks.

Pour en savoir plus sur le psoriasis et les moyens d’en gérer les symptômes, parlez à votre médecin ou visitez le site Web de l’ACPP au http://www.communautepsoriasis.ca.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s