Vos épargnes-retraite sont-elles en sécurité ?

(EN) La retraite est à votre porte. Vous la préparez activement. Vous pensez à vos épargnes durement gagnées, mais sont-elles en sécurité ? La faillite d’une banque au Canada n’est pas tout à fait à exclure, et il faut savoir que les dépôts ne sont pas tous assurés. Voyez comment l’assurance-dépôts couvre vos épargnes pour pouvoir planifier votre retraite en conséquence.

La Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) est l’organisme fédéral chargé de protéger les épargnes des Canadiens en cas de faillite de leur banque. Si vous avez un compte assurable, en dollars canadiens, auprès d’une institution membre de la SADC, vous êtes protégé automatiquement jusqu’à un maximum de 100 000 $.

Par contre, tous les types de dépôt ne sont pas assurés. Voici ce qui est assuré et ce qui ne l’est pas.

Dépôts assurés

Les dépôts suivants sont assurés :

• les comptes d’épargne et les comptes de chèques

• les CPG et autres dépôts à terme dont l’échéance initiale est de 5 ans ou moins

• les mandats, chèques certifiés, chèques de voyage et traites bancaires émis par une institution membre de la SADC

• les comptes d’impôts fonciers sur des biens hypothéqués

Dépôts non assurés

Les dépôts suivants ne sont pas assurés :

• les fonds communs de placement et les actions

• les CPG et autres dépôts à terme dont l’échéance initiale est de plus de 5 ans

• les obligations et les bons du Trésor

• les comptes en devise, y compris en dollars américains

Vos comptes assurables bénéficient d’une protection distincte, jusqu’à 100 000 $ pour chaque catégorie d’assurance-dépôts suivante : compte au nom d’une seule personne, compte conjoint, compte en fiducie, REER, FERR et CELI.

Voici quelques conseils de la SADC pour tirer parti au maximum de l’assurance-dépôts en vue de votre retraite.

1. Comptes personnels / comptes conjoints – Pour profiter au maximum de l’assurance-dépôts, pensez que les dépôts en votre nom sont protégés séparément des comptes que vous avez en commun avec d’autres personnes. Par exemple, si vous avez des dépôts à votre nom, votre conjoint aussi et que vous avez en plus des dépôts en commun, vous êtes assurés jusqu’à hauteur de 300 000 $.

2. Dépôts en fiducie – Ces dépôts font l’objet d’une protection distincte. Ils sont assurés, séparément, des dépôts au nom du bénéficiaire, pas du déposant. Par exemple, vos cinq petits-enfants sont bénéficiaires à parts égales d’un compte en fiducie. Ce compte est protégé jusqu’à hauteur de 500 000 $.

3. REER de conjoint – La SADC protège vos dépôts assurables dans un REER séparément de vos autres dépôts assurables. Dans le cas d’un REER de conjoint, la personne qui cotise et le titulaire du REER ne sont pas la même personne. Les dépôts assurables versés dans un REER de conjoint sont combinés aux autres dépôts assurables détenus dans des régimes enregistrés au nom du conjoint ou conjoint de fait pour qui le régime a été établi, pas à ceux du cotisant.

4. Devises – Si vous êtes un retraité migrateur ou que vous allez le devenir, souvenez-vous que la SADC ne protège pas les comptes en devise et donc en dollars américains.

Protégez votre argent, une fois à la retraite. Informez-vous auprès de votre conseiller financier et sur notre site Web (sadc.ca).

http://www.leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s