Une ligne téléphonique à la rescousse des résidents des maisons de retraite

(EN) Afin d’accroître la protection des résidents des maisons de retraite de l’Ontario, une ligne téléphonique d’information a été établie pour prévenir les préjudices ou les risques de préjudice.

L’Office de réglementation des maisons de retraite a été créé pour appliquer la Loi de 2010 sur les maisons de retraite. L’ORMR est chargé de délivrer des permis aux maisons de retraite en Ontario, de les inspecter, d’assurer le suivi des plaintes, d’effectuer des activités de sensibilisation, de conformité et d’exécution, et d’intervenir dans le cadre de tout rapport de préjudice. Il est possible de faire rapport en composant le numéro sans frais 1 855 275-7472.

L’année dernière, l’ORMR a reçu près de 700 rapports de préjudice soupçonné. À la suite des travaux de suivi de l’Office, les maisons de retraite visées dans près de la moitié de ces rapports ont dû prendre des mesures correctives. En outre, la registrateure a également reçu 2 700 autres demandes de renseignements généraux.

« Même si les résidents sont heureux des soins et des services de soutien dont ils bénéficient, les maisons de retraite ont reçu une affiche sur l’obligation de faire rapport qui doit être placée à la vue des résidents, explique Mary Beth Valentine, la registrateure et directrice générale de l’ORMR. L’affiche précise le numéro de la ligne téléphonique et rappelle que tout préjudice ou risque de préjudice doit être immédiatement signalé. »

D’après Mme Valentine, la notion de préjudice comprend l’administration d’un traitement ou de soins à un résident de façon inappropriée ou incompétente, les mauvais traitements infligés à un résident ou un acte de négligence commis à son encontre, un acte illégal entraînant un préjudice ou un risque de préjudice à un résident, ou encore la mauvaise utilisation ou le détournement de l’argent d’un résident.

Mme Valentine a également rappelé que, bien que toute personne se doive de signaler les éventuels préjudices, les résidents ne sont pas tenus de le faire. Elle a ajouté que, lorsque certaines personnes, dont le personnel des maisons de retraite et les fournisseurs de services professionnels, manquent à leur obligation de faire rapport, elles sont passibles d’une infraction au regard de la loi. Les professionnels de la santé réglementés, comme les médecins, le personnel infirmier, les pharmaciens et les travailleurs sociaux, doivent aussi signaler les situations de préjudice ou de risque de préjudice subies par les résidents.

Aux termes de la loi, des inspections sont menées pour donner suite à ces rapports obligatoires. Le cas échéant, l’ORMR effectue des activités de sensibilisation, prend des mesures de conformité ou donne des ordres pour promouvoir le respect des mesures législatives en vigueur. Des dispositions sur la dénonciation ont également été prévues dans la loi afin de protéger les personnes qui font rapport.

Mme Valentine fait également remarquer que les maisons de retraite sont tenues de mettre en place un processus de traitement des plaintes. Les plaintes peuvent aussi être transmises à l’ORMR, mais doivent se rapporter à une violation de la loi. Un formulaire de plainte en ligne est disponible à l’adresse http://www.ormr.ca, et vous pouvez composer le numéro sans frais 1 855 275-7472 pour obtenir de l’aide pour le remplir.

http://www.leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s