Partez du bon pied pour des ongles d’orteil plus sains

(EN) Pour avoir de beaux ongles d’orteil, il faut plus qu’une pédicure et une couche de vernis à la mode. Selon les experts, la croissance des ongles d’orteil se limite à un ou deux millimètres par mois. C’est la raison pour laquelle les professionnels de la peau comme le Dr Yves Poulin, dermatologue, considèrent que les soins des ongles, qu’il s’agisse de ceux des mains ou des pieds, s’inscrivent dans une relation à long terme. Le Dr Poulin offre les conseils suivants aux personnes qui veulent se sentir belles et en bonne santé jusqu’au bout de leurs ongles :

• Combattez les infections à la source : Les infections fongiques des ongles sont un problème courant qui affecte environ 2,4 millions de Canadiens et plus de 18 % des personnes âgées de plus de 60 ans. Le Dr Poulin vous recommande de consulter votre médecin au premier signe d’une éventuelle infection. « L’infection fongique se manifeste souvent par des ongles qui prennent une coloration blanchâtre ou jaunâtre, deviennent friables, s’émiettent ou épaississent légèrement. Votre médecin pourrait vous prescrire un médicament comme Jublia. Il s’agit d’un agent topique récemment homologué qui est vendu sur ordonnance et qui s’est avéré aussi efficace que certains puissants médicaments oraux, tout en présentant la même innocuité que les agents topiques », mentionne le Dr Poulin. Selon une étude récente, le vernis à ongles ne semble pas influer sur la capacité de Jublia à pénétrer la surface de l’ongle. « Puisqu’il faut parfois attendre des mois avant que l’apparence de l’ongle traité s’améliore, le fait de pouvoir porter du vernis constitue souvent un gros avantage », indique le Dr Poulin.

• Utilisez du vernis de qualité : Vérifiez les éléments qui entrent dans la composition de vos produits pour les ongles. Comme le souligne le Dr Poulin, de nombreux vernis à ongles à séchage rapide contiennent des concentrations élevées de formaldéhyde et d’alcool, des produits qui peuvent assécher les ongles, les fragiliser et les rendre cassants. Si vous ne pouvez vivre sans avoir les ongles colorés, jouez de prudence en choisissant uniquement des vernis sans formaldéhyde et sans alcool.

• Ne perdez pas espoir : « Par le passé, nous avons obtenu des taux de réussite relativement faibles avec les traitements topiques », souligne le Dr Poulin. « Les médicaments à action générale sont quant à eux efficaces, mais ils peuvent être associés à des interactions médicamenteuses et à des effets secondaires considérables, dont une éventuelle hépatotoxicité. Souvent, les personnes atteintes décident de ne pas les prendre. Comme médecin, j’éprouve toujours de la frustration de ne pas pouvoir aider mes patients. »

Selon le Dr Poulin, l’homologation de Jublia constitue une bonne nouvelle pour la lutte contre la mycose des ongles d’orteil. « Jublia a fait l’objet de nombreuses études, tant à l’échelle internationale que nationale. Il a été l’objet de quinze sites de recherche au Canada, et il a été démontré que ce traitement topique est une bien meilleure option pour traiter les infections fongiques des ongles que les traitements oraux, lesquels comportent des risques importants de complications. Pour certaines personnes, son arrivée vient changer la donne au chapitre de ce que nous pouvons maintenant recommander. » Pour en savoir plus sur la mycose des ongles d’orteil ou onychomycose, veuillez communiquer avec votre médecin de famille, votre dermatologue ou votre podiatre; vous pouvez également consulter le site mycosedesongles.quebec.

leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s