Donnez-lui le goût d’être en santé à la fête des Pères

(EN) Si une nouvelle cravate, une partie de golf ou une paire de billets pour assister à un match font toujours plaisir à recevoir à la fête des Pères, le cadeau le plus généreux qui puisse être offert est celui qui permet à votre papa de faire le point sur sa santé et son bien-être. Cette année, faites en sorte que cet homme si spécial se sente aimé et apprécié, et veillez à ce qu’il soit en santé pendant de nombreuses années à venir.

Voici comment l’aider à y parvenir :

• Mangez bien : Il est important de faire des choix santé et de consommer des aliments équilibrés chaque jour, soit des grains entiers, des légumes, des fruits, du lait et des substituts, des protéines et des gras sains qui fourniront l’énergie, les vitamines et les minéraux dont le corps a besoin.

• Soyez actifs : Selon les Directives canadiennes en matière d’activité physique, si l’on fait au moins 150 minutes d’activité physique par semaine, il est possible de réduire les risques de maladies du cœur, d’accidents vasculaires cérébraux, d’hypertension artérielle, de diabète de type 2, d’ostéoporose, d’obésité, de décès prématuré et de certains types de cancer. L’exercice peut aussi mener à une amélioration de la forme physique, de la force et de la santé mentale.

• Riez plus souvent : Des recherches indiquent que le rire est bon pour la santé. L’humour a sur le corps des effets psychologiques et physiologiques semblables aux bienfaits que l’exercice aérobique a pour la santé.

• Consultez votre médecin : Même si de nombreux hommes ont tendance éviter les visites chez le médecin, il est important qu’ils obtiennent régulièrement un bilan de santé, passent des tests de dépistage de certaines maladies et signalent tout élément qui les préoccupent. Si votre papa a perdu de la force et du tonus musculaire, ou s’il n’est plus lui-même ces derniers temps (il est irritable, manque de concentration, a peu d’énergie ou autre), il doit se faire examiner. Ces symptômes peuvent être associés à plusieurs maladies, notamment à un problème de la thyroïde ou à une dépression. Dans certains cas, il peut s’agir de l’hypogonadisme, qui se traduit par une carence en testostérone. On estime que cette affection touche plus de 25 p. 100 des Canadiens de plus de 40 ans et peut causer des symptômes comme une baisse du désir sexuel, un manque d’énergie, des changements physiques, des sautes d’humeur et une dysfonction sexuelle. Si la personne éprouve des symptômes inhabituels, il est important qu’elle consulte un médecin.

http://www.leditionnouvelles.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s