Conseils santé pour aller courir au printemps

(EN) Après un long hiver d’inactivité, il y a fort à parier que vous n’en pouviez plus d’attendre le temps chaud pour aller courir. Toutefois, en y allant trop fort et trop vite, vous risquez de vous blesser. Avant d’entreprendre un sprint autour du pâté de maisons ou de vous lancer dans votre premier marathon, suivez ces quelques conseils de Michelle W. Book, nutritionniste holistique, qui vous permettront de vous y remettre sans danger.

Allez-y graduellement. Commencez en douceur. Réchauffez-vous en marchant quelques minutes, puis courez quelques minutes et revenez à la marche. En faisant alterner la marche et la course, vous donnez à votre corps la chance d’acquérir lentement la force et l’endurance que vous avez perdues pendant l’hiver. Diminuez graduellement le temps de marche et augmentez le temps de course. En peu de temps, vous courrez vos 5 km sans effort.

Hydratez-vous. Si vous courez moins d’une heure, l’eau est généralement un bon choix. À plus d’une heure ou si vous transpirez énormément, vous devrez refaire le plein d’importants électrolytes perdus. L’eau de coco et l’eau d’érable font d’excellentes boissons énergétiques; par ailleurs, les poudres d’électrolytes offrent une autre solution qui gagne en popularité. Vous les trouverez toutes chez votre marchand local de produits naturels membre de l’Association canadienne d’aliments de santé. N’oubliez pas non plus de boire tout au long de la journée, pas seulement avant et après votre entraînement. Afin d’éviter la déshydratation, une bonne règle à suivre serait de boire d’un à deux litres d’eau par jour.

Mangez des collations sensées. Si vous commencez à reprendre vos habitudes de courses, vous constaterez peut-être une augmentation des envies de glucides. Toutefois, si les glucides constituent la principale source d’énergie du corps, ce n’est pas une raison pour vous gaver de glucides simples, comme le pain blanc et les friandises sucrées. Mettez plutôt l’accent sur les glucides complexes, comme le riz brun ou les pâtes qui vous donneront une énergie soutenue, ou les graines de chia qui procurent aussi des protéines et des oméga-3. Les pois chiches constituent aussi une excellente source d’énergie pour les coureurs, car elles sont riches en protéines qui fournissent un élan supplémentaire. Il est démontré que de disposer de bonnes réserves de glucides dont vous referez le plein pendant un entraînement prolongé est un excellent moyen d’améliorer la performance et de retarder la fatigue.

Vous trouverez d’autres conseils en ligne à chfa.ca.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s