Comment éliminer les espèces envahissantes de votre jardin

(EN) Les espèces végétales envahissantes peuvent se révéler des terreurs dévastatrices et désastreuses pour les plantes, la biodiversité, les terres humides et les champs agricoles.

Les espèces envahissantes sont plus qu’un fléau pour les jardiniers et les agriculteurs : elles peuvent supplanter la végétation indigène environnante, détruire d’importants habitats naturels et anéantir la faune. Ces plantes rivalisent avec les fleurs et cultures indigènes pour la lumière du soleil, l’humidité et les éléments nutritifs.

Selon l’Agence canadienne d’inspection des aliments, les plantes envahissantes présentes dans les cultures et les pâturages occasionnent un manque à gagner estimé à 2,2 milliards $ par an. Elles contribuent en effet à réduire les rendements et la qualité des cultures, tout en faisant augmenter les coûts de désherbage et de récolte.

D’apparence innocente, la renouée du Japon ressemble au bambou en fleurs. Cette plante, apportée en Europe depuis le Japon dans les années 1800, était très appréciée pour sa capacité à s’enraciner et à croître n’importe où – un attribut qui pose aujourd’hui de sérieux problèmes. Bien qu’elle fût autrefois prisée pour son feuillage luxuriant et ses jolies fleurs blanches, la renouée est une espèce envahissante dont vous ne voulez pas dans votre jardin.

Cette plante se propage rapidement par les racines. Ses longs rhizomes l’aident à résister à l’élimination par excavation ou par tonte. Rustique et apparemment indestructible, la renouée peut atteindre une hauteur de cinq mètres ou plus; quant à ses racines, elles peuvent s’enfoncer jusqu’à trois mètres dans le sol et s’étendre sur un rayon de dix mètres autour de la tige. Ce végétal est capable de pousser à travers le béton, les fondations de maisons et l’asphalte. Il peut semer la destruction en tout lieu, abîmant les infrastructures, les constructions et les champs des agriculteurs.

En raison des problèmes que causent les espèces envahissantes, il est impératif de les éradiquer sans tarder. Si on ne fait que couper la plante, sans utiliser d’herbicide, cela risque de stimuler sa croissance et d’endommager l’écosystème environnant.

Les herbicides sont le meilleur moyen de lutter contre les espèces envahissantes. Contrairement aux autres méthodes d’élimination, ils s’attaquent – littéralement – à la racine du problème et tuent efficacement la plante entière.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s