Populations de tiques à la hausse : que faire pour prévenir les piqûres

(EN) Partout au pays, les populations de tiques et de puces ont continué à croître à un rythme alarmant en 2017; on retrouve maintenant des foyers d’infestation dans les régions urbaines, comme celles de Toronto, de Kingston et de Vancouver. Cet accroissement, qui s’observe année après année, est lié aux changements touchant le climat et les populations d’animaux sauvages, qui se traduisent par des milieux plus favorables à la prolifération des parasites. Cette invasion urbaine entraîne une hausse des cas de piqûres de tiques chez les humains et les animaux de compagnie, augmentant les besoins en matière de solutions contre les tiques.

« Il est indéniable que les tiques sont en progression au Québec, et ce, même en milieu urbain, explique Dre Lynda Martin, vétérinaire à Ste-Hyacinthe et collaboratrice à la campagne La cure antipiqûre. Les tiques, lorsqu’elles piquent, se nourrissent du sang de votre animal et peuvent transmettre plusieurs maladies, dont la maladie de Lyme. Une fois que la tique a piqué votre animal de compagnie, elle peut lui transmettre cette infection en aussi peu que 24 heures. Les tiques peuvent également contaminer un membre de votre famille. »

La Dre Martin veut faire connaître les traitements contre les puces et les tiques qui tuent les parasites au contact, avant que ces derniers puissent piquer.

« Je prends toujours le temps d’expliquer à mes clients à quel point il est important de faire de la prévention contre les puces et les tiques. Sur le plan financier, les frais à débourser de façon saisonnière pour les produits qui préviennent les piqûres par les tiques et les puces sont considérablement moins élevés que ceux exigés pour diagnostiquer et traiter les maladies transmises par ces parasites. »

Dre Martin a directement constaté l’augmentation des cas d’infestation de tiques et de puces, puisqu’il travaille comme Vétérinaire dans une clinique de La Montérégie.

« Mes collègues de travail et moi avons retiré, sur les animaux de compagnie de nos clients, plus de tiques au cours des trois dernières années que durant les dix années précédentes. Je vérifie aussi la présence de tiques sur mon propre chien après chaque sortie extérieure. »

Pour un complément d’information, consultez le site cureantipiqure.ca

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s